creation site internet conception site web creer site internet Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil

SWHISKY



Le Swhisky étant une Eau de Vie, il fallait pour nommer l'assortiment utiliser :



Les Croyances

  

Les Celtes croyaient en la réincarnation, c'est une des raisons pour laquelle ils étaient de féroces combattants, selon eux La mort était le milieu d'une longue vie.


Selon eux, l'homme pour acquérir la sagesse, la connaissance, doit suivre une sorte d'initiation, comme les vivent les héros Celtes, passer par de multiples états de l'être, et donc par plusieurs vies.


La religion Druidique est une religion païenne (le mot païen fut créé par les Chrétiens pour qualifier les religions polythéistes en particulier), il veut en réalité dire Paysan. Comme beaucoup de religions antiques, les Druides calquaient leur vie et leur fêtes aux cycles de la nature. Il étaient polythéistes, mais aussi panthéistes, leur sagesse passait par le respect de la Terre, la Mère, et de la Nature.

La vision ésotérique celte est représentée par trois cercles :


Le cercle extérieur correspond au monde des Divinités, seul ceux-ci peuvent y vivre. C'est Keugant.


Le cercle suivant, Abred, représente le monde de la mort. C'est notre vie sur terre.


Le troisième cercle, Gwenwed, le monde blanc, est le cercle de la félicité, où l'homme, retrouvera le souvenir de ses nombreuses transmigrations. Il pourra alors être le guide des hommes errants en Abred.


Il y a donc trois phases nécessaires à toute existance:



Le commencement dans Annouim ( l'Abîme )


La transmigration et l'évolution en Abred


La plénitude en Gwenwed





Histoire




Les Helvètes sont un ensemble de peuples celtes ou germano-celtiques, non gaulois, établis sur le territoire de la Suisse actuelle et limitrophes des Germains subrhénans. La confédération helvète était formée notamment des Verbigeni, des Tigurini, des Ambrones (de amba, petite rivière) et des Tugeni.


La première mention historique des Helvètes est l'invasion, au côté des Cimbres, des Ambrons et des Teutons, de la Gaule narbonnaise par les troupes tigures de Divico. Vainqueurs des troupes romaines de Lucius Cassius à la bataille d'Agen en - 107. Après une seconde victoire à Orange en -105, les troupes tigures semblent s'être retirées du conflit avant les défaites contre Gaius Marius en -102 et -101.


Les Helvètes jouèrent un rôle déterminant dans le commencement de la Guerre des Gaules en entamant une migration forcée vers la Saintonge après avoir brûlé leurs terres, sous le roi Orgétorix. Les raisons de cette migration sont obscures : ils pouvaient fuir devant la pression germanique, ou bien agir ainsi sur la base d'autres motifs à caractère démographique ou économique.


Jules César les affronta en -58, une première fois sur le territoire des Séquanes, dans la Saône, puis à la bataille de Bibracte, alors qu'ils étaient menés par Davicó. Il note qu'ils étaient 368 000 guerriers au début des combats et 110 000 à la fin. Ces chiffres sont bien entendu sujets à caution.


Son motif était, écrit-il, d'empêcher que des Germains d'outre-Rhin s'installent aux confins de la Narbonnaise, ce qui aurait constitué une menace directe pour Rome. En tout cas, l'incident permit aux Romains de prendre pied en Gaule.


En -52, les Helvètes envoyèrent malgré tout un contingent de 10 000 hommes à Vercingétorix.

 

 


Celtes en Valais



Dès le IVe siècle avant notre ère, quatre tribus celtes se partagèrent la région : les Nantuates qui occupaient la région de Monthey, les Véragres dans la région de Martigny (alors appelée Octoduros), les Sédunes (leur oppidum était Drousomagos, l'actuelle Sion) et les Ubères (sur le territoire des actuels districts germanophones). Il convient de noter que ces quatre tribus ont plus de points communs avec les Lépontiens et les Salasses, leurs voisins du sud des Alpes, qu'avec les Helvètes leurs voisin.

Une petite fleur pour nos chères et tendres...



Vers 650 avant JC, les Brittonnes envahissent la Grande-Bretagne à laquelle ils donnent leur nom. Ils refoulent en Ecosse leurs prédécesseurs et frères de race. Les nombreux réseaux de commerce s'améliorent. Cette période se caractérise par la grande richesse de certains (nombreuses offrandes retrouvées dans les tombes). Les femmes à cette période peuvent diriger. Ainsi a-t-on retrouvé une princesse dans une tombe datant du VIème siècle avant JC.

Musique: Celtic Woman - When You Believe